STYLE ET MODE AU SERVICE DE LA FEMME

0
20

« FASHION FOR A CAUSE » EST UNE INITIATIVE DE LA STYLISTE BURKINABÈ MARIAM SORÉ ALIAS
MAMY SOR. LE PRINCIPE CONSISTE À COLLECTER DES FONDS AU COURS DE SOIRÉES DÉDIÉES À LA
MODE QU’ELLE ORGANISE CHAQUE ANNÉE POUR VENIR EN AIDE AUX FEMMES QUI SONT DANS LE
BESOIN. UNE IDÉE ORIGINALE D’UNE FEMME AU GRAND COEUR QUI PERMET D’APPORTER UNE BOUFFEE
D’OXYGÈNE À L’AUTRE MOITIÉ DU CIEL.

«Fashion For A Cause » est la marque déposée de la styliste Mariam Soré alias
Mamy Sor. Elle a choisi de faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire se servir de
la mode pour une bonne cause. Il s’agit pour la styliste de mener une campagne
de collecte de fonds lors de ses soirées de modes épicées organisées chaque
année. Sensible et engagée, la jeune dame a réédité l’exploit le 5 décembre
2018 à Ouagadougou, au profit des femmes tisseuses. Placé sous le thème «
Autonomisation de la femme par la promotion du Faso Danfani », la
3e édition de Fashion For A Cause a permis de récolter de l’argent qui servira
à doter conséquemment en matériels, les femmes tisseuses.
A en croire la styliste, son statut de femme la rend évidemment sensible à
la situation de la femme. « Le fait d’être issue d’une famille modeste y est aussi
pour quelque chose » a-t-elle soutenu. Elle indique que les propos de sa grandmère
qui dit que tout être humain doit venir en aide à son semblable tant qu’il peut,
ne l’ont jamais quittée. « Si chacun se préoccupait de savoir ce qu’a mangé son
voisin, il n’y aurait pas de famine », a-t-elle cité sa grand-mère. Elle laisse cependant
entendre que le bilan de ses trois années de combat pouvait être meilleur. C’est
pourquoi elle déclare faire partie de ces gens qui attendent beaucoup d’euxmêmes.
Avec son comité d’organisation, la jeune styliste compte mettre les petits plats
dans les grands pour que les éditions à venir soient plus abouties. Comme projet, dans
l’immédiat, Mamy Sor a prévu l’ouverture d’un magasin « MamySOR » en Côte
d’Ivoire dans la capitale économique Abidjan avec l’organisation d’une soirée
gala dans ladite ville. La dernière en date était marquée par la présence de stylistes
de renoms dont Ainé Pathé Ouédraogo dit Pathe’O. Sur le tapis rouge l’on
pouvait voir défiler les mannequins de « la création innovante » avec sa collection
dénommée « Melting pot », le styliste Black du Burkina et « Céleste confection
» avec sa collection « saveur d’Afrique ». Respectivement ces derniers ont présenté le
pagne tissé dans toute sa splendeur et sous plusieurs modèles.

Valentin KABORE