« LE FASO INCARNE POUR MOI L’AFRIQUE DANS SES FONDEMENTS » ROBERT BRAZZA

0
78

ROBERT BRAZZA

FIGURE IMPOSANTE DE L’AUDIOVISUEL AFRICAIN, ROBERT BRAZZA NOUS DÉCLINE
ICI SON ATTACHEMENT AU BURKINA FASO, CETTE TERRE QU’IL PREND TOUJOURS
DU PLAISIR À FOULER QUAND L’OCCASION LE PERMET.

Le Grand Faso : culture, réussite, SIAO, FESPACO, Afrique, Ouagadougou,
burkin’bila, pays des Hommes intègres. Qu’est-ce que ces mots, pris
individuellement, vous inspirent ? Robert Brazza : Bonjour à tous. D’emblée,
cela fait beaucoup de choses! Je commencerais logiquement par le pays des hommes
intègres. Le Faso incarne pour moi l’Afrique dans ses fondements. L’Afrique du courage,
de la grandeur et de l’intégrité. Lors de ma première venue au Faso, j’ai d’abord été
frappé par les valeurs de solidarité et de fraternité que portent en eux les Burkinabè. Il y
a un mélange de fierté et d’accessibilité que l’on perçoit immédiatement.
Il y a également ce sens aigu de la tradition, de la culture, de l’histoire. Savoir que l’on
se trouve sur le sol de Ouagadougou, une cité entre tradition et modernité est exaltant.
Sans parler du fait que les populations nous rappellent de temps en temps, et de façon
subtile, que ces terres royales où l’on se trouve sont avant tout celles de Sa Majesté
le Mogho Naba Baongo. C’est un sentiment très fort. C’est d’ailleurs cela qui ajoute à la
force des événements tels que le FESPACO et le SIAO. On a le sentiment d’être intégré
au sein d’un peuple, de ce Burkin’Bila, qui est très ouvert, très accessible et généreux.
Cette promptitude à partager sa culture fait sa force et contribue à son rayonnement
international. Comme quoi, il n’y a pas que les richesses d’un sous-sol et le nombre d’habitants
qui font la force d’une nation…ou même sa réussite. Dans le cadre de l’émission Réussite, que je
présente sur Canal Plus, nous avons eu à réaliser des sujets qui portent, pour la plupart, sur
une certaine créativité : les couveuses à panneaux solaires, les constructions sur le mode
de la voûte nubienne… Tout cela fait la singularité du Faso et lui donne une place particulière
dans l’ensemble Afrique. Notre continent peut s’enorgueillir d’être une mosaïque
d’espaces aussi éclectiques et productifs les uns que les autres. C’est formidable et c’est
pour toutes ces raisons que nous devons être fiers de notre continent, le défendre et surtout
l ’aimer.