« JE SUIS UN MANAGER TOUJOURS À L’ÉCOUTE » ISSOUFOU SARÉ

0
6

ISSOUFOU SARÉ, DG DE BF1

ON NE PEUT PARLER DE L’AUDIOVISUEL BURKINABÈ SANS L’ÉVOQUER. ISSOUFOU SARÉ, UN
JEUNE DYNAMIQUE, UN MANAGER À L’ÉCOUTE DE SON PERSONNEL. DES PROGRAMMES
ÉVÉNEMENTIELS COMME BF1 MUSCL’OR, L’ETALON DU SABLE, BF1 FREE STYLE, ETC. SONT À
METTRE À SON ACTIF. L’HOMME À DE TRÈS GRANDS RÊVES QUE MÊME LE TITRE DE PRÉSIDENT
DU FASO NE SAURAIT CONTENIR. LISEZ !

Le Grand Faso : Dites-nous quel est le trait de caractère qui vous définit ?
Issoufou Saré : Il serait préférable que ce soit ceux qui me connaissent qui puissent le
dire. Mais si je devais dire quelque chose en termes de trait de caractère c’est que
j’aime croire en des lendemains meilleurs. Vous êtes aujourd’hui le patron de la
télévision BF1, était-ce dans vos rêves ? Mes rêves sont très grands. Ce n’est même
pas sûr que président du Faso, contiendrait mes rêves. J’ai des rêves plus grands, vers
la finalité de chacun que j’ai eu c’est de pouvoir contribuer à l’avancée ou au
développement de ma nation et partant de mon continent pour ne pas dire, de
l’humanité.
De Seydoni Production à la direction générale de BF1, qu’est-ce qui a facilité
cette ascension ? Ce qui a facilité cette ascension c’est de croire en soi même. A Seydoni c’était mon
premier emploi. [Mais] de Seydoni à BF1, je suis reparti étudier, ensuite j’ai travaillé
pour le compte du CITO (Carrefour international du théâtre de Ouagadougou
: ndlr), puis pour mon propre compte à travers Silicone. Mais ce qui a fait la
différence, c’est qu’une fois de plus j’ai toujours cru en un lendemain meilleur.
Quel est votre plus grand atout en tant que DG de la télévision BF1 ?
Mon plus grand atout c’est mon personnel. J’ai un personnel jeune, dynamique. Un
personnel qui va puiser dans ses tripes, qui est conscient de la lourde mission à savoir
qu’il faudrait à travers BF1, que chacun puisse montrer son savoir-faire et porter l’image du
Burkina Faso très haut. Quel type de manager êtes-vous ? Je suis un manager à l’écoute. Sur la base
de ce que j’écoute, de façon collégiale je décide avec mes équipes de la démarche à suivre.